Tous les articles par Administratrice

Livret de campagne – Listes électorales – Élections SNCF 17 au 24 novembre 2022

LA CGT : le réseau social pour gagner !

Du 17 au 24 novembre 2022 se tiendront les élections professionnelles à la SNCF. Voter et faire voter CGT, c’est se donner les moyens de faire vivre la démocratie dans l’entreprise et d’organiser les luttes.

La CGT réaffirme que le droit de vote est l’un des fondements d’une démocratie. Les élections professionnelles sont un moment fort pour que chacun d’entre nous puisse exprimer son opinion.

Nous aspirons tous à faire changer les choses dans un contexte où les politiques menées, où les choix patronaux dégradent nos vies, dévalorisent notre travail. Face au repli sur soi, la CGT favorise un cadre de débats et de décisions collectives mieux à même de mener la lutte et de porter les revendications auprès de la direction.

Des militants présents sur l’ensemble du territoire

Forte de son implantation, structurée par ses syndicats locaux sur les sites ferroviaires (14 syndicats de site en NORD-PAS DE CALAIS), de son réseau de militants actifs et retraités, la CGT intervient, tant sur les grands sujets nationaux (réforme du ferroviaire, concurrence, filialisation, droits sociaux, salaires, négociations nationales branche et entreprise), ainsi qu’au niveau local (respecter la règlementation du travail, améliorer les conditions de travail, obtenir des emplois, accompagner et aider les cheminots dans leur quotidien).

Le maillage militant de la CGT permet d’être visible partout, de développer le contact, la présence régulière auprès des cheminots. Les élus et militants de la CGT sont attentifs aux besoins exprimés. Ils s’attachent à être réactifs pour solutionner les problèmes rencontrés.

Notre engagement est total pour la défense de nos intérêts individuels et collectifs.

Contester et proposer

Le syndicalisme CGT repose sur l’analyse des sujets qui nous sont posés. Nous ne nous contentons pas de subir les événements, c’est pourquoi nous contestons certains projets, arguments à l’appui, pour que le débat contradictoire s’établisse avec les dirigeants de l’entreprise pour que soient pris en considération les intérêts des salariés souvent opposés à ceux du patronat.

Certains font le choix d’accompagner les projets d’entreprise, de discuter exclusivement sur la base des propositions patronales, la CGT travaille des propositions concrètes pouvant répondre aux besoins de la vie quotidienne des cheminots, ainsi qu’au développement du service public SNCF pour satisfaire aux besoins de transport de la Nation, qu’ils soient de marchandises ou voyageurs.

Quel que soit le contexte, la CGT a su porter sur la place publique des propositions de développement du ferroviaire au niveau national, à l’instar du projet complet « Ensemble pour le fer » dans le cadre de la réforme de 2018, « Ensemble pour le FRET » pour la relance du transport de marchandises par rail, et les « 21 conditions pour le développement du transport public voyageurs ». D’autres projets ont été travaillés concernant l’emploi, la grille des salaires, la convention collective nationale de la branche ferroviaire, etc.

Les militants CGT dans leurs syndicats, s’attèlent à faire des propositions locales pour améliorer les conditions de vie et de travail des cheminots (déroulement de carrière, sanction, logement, mutation, roulement, octroi de congés, amplitude de travail, outillage, embauches, restauration, activités sportives et culturelles de proximités, etc.).

Négocier

Pour la CGT, la négociation n’est pas un gros mot, à condition qu’elle soit loyale, que la confrontation d’idées soit permise.

Imaginer que nous pouvons gagner des avancées sociales en laissant se débrouiller les représentants syndicaux est une vue de l’esprit. C’est pourquoi la CGT cherche toujours à créer les conditions de mettre les négociations sous contrôle des cheminots, de les faire intervenir sous différentes formes (grève, rassemblement, pétition, etc.).

Les négociations doivent se tenir sous la pression du rapport de force. Le poids que vous donnerez à la CGT aux prochaines élections constituera un élément essentiel.

Une CGT forte à la sortie du scrutin, c’est votre volonté de changer le cours des choses que porteront les militants et élus.

Agir

Le Gouvernement récemment élu entend aller vite pour mettre en place ses réformes régressives (retraites, assurance chômage, casse du ferroviaire, etc.).

La direction SNCF poursuit sa stratégie d’affaiblissement du service public en se pliant aux règles du business. Au-delà des choix politiques qui ont favorisé l’ouverture à la concurrence, la fin du recrutement au statut, la direction accentue ces choix en mettant en place ses propres filiales, en externalisant l’emploi, en supprimant des postes, en gelant les salaires, etc.

Nous devrons encore et encore lutter. La CGT avec ses militants mettra tout en œuvre pour vous informer, débattre, proposer des perspectives revendicatives.

Malgré les tentations de vouloir isoler le syndicalisme de conquête sociale, la CGT travaillera inlassablement au rassemblement des cheminots.

À l’instar de la démarche sur les salaires, la CGT créera toutes les conditions de l’unité syndicale la plus large pour gagner sur les revendications.

 

AMÉLIORER NOTRE QUOTIDIEN, CONQUÉRIR DES GARANTIES POUR L’AVENIR !

VOTER CGT, C’EST GAGNER !

Cliquez sur l’image pour télécharger le livret.